Petite parenthèse #2

Bonjour les Chouquettes !

Comme promis, voilà un article explicatif quant à mon absence sur ce blog.

Comme je vous le disais dans ma première parenthèse, j’ai repris mes études en m’inscrivant dans un CFA dans le but de passer mon CAP Pâtissier en alternance cette année. La pâtisserie n’est donc plus seulement un passe-temps pour moi, elle est devenue mon métier. Elle occupe une bonne partie de mes journées, de mes semaines. Aussi, l’explication la plus logique que je pourrais vous apporter, c’est en vous disant que lorsque je rentre chez moi après le travail, je n’ai pas envie de me remettre aux fourneaux. Idem pendant les week-ends.
Je pourrais cependant apporter une nuance à ces propos : j’éprouve toujours autant de plaisir à pâtisser chez moi, je le fais même assez souvent. « Pourquoi ne pas publier plus souvent des articles ? », me direz-vous. Eh bien parce que ce n’est pas le fait de faire des gâteaux qui m’a découragée ces derniers temps, c’est plus simplement le fait de devoir ensuite prendre mes réalisations en photo, de trouver le bon angle, le bon cadrage, la bonne lumière, et surtout de taper l’article (mine de rien, tout ça prend beaucoup de temps et de concentration pour essayer d’être la plus claire possible). Je peux aussi vous dire que de devoir faire la vaisselle et de ranger ma cuisine après avoir fini, c’est pas l’idée la plus réjouissante du monde. Pour en revenir au sujet de ma cuisine, le fait de travailler dans un laboratoire professionnel avec du matériel professionnel et des ingrédients de bonne qualité, ça rend le fait de travailler à domicile beaucoup moins pratique. Si je peux me permettre de me plaindre un petit peu et de faire un peu de snobisme, ma cuisine n’est plus assez bien pour moi et mes habitudes. Dans le sens où au travail ou à l’école je dispose d’un grand plan de travail en granit, de fours qui chauffent bien, de kilos de sucre, de farine, de litres de lait et d’œufs liquides, et d’ustensiles de qualité, alors que chez moi mon plan de travail se réduit à une soixantaine de centimètres carrés en bois ou plastique ou jenesaisquellematière, j’ai un four capricieux et des matières premières que je trouve dans mes placards quand je n’oublie pas de les noter sur la liste des courses (les ustensiles restent les mêmes qu’au travail, puisque je travaille avec mon propre matériel). Je pense que vous voyez où je veux en venir. Ce qui ne me posait aucun problème il y a quelques mois devient assez problématique maintenant que mon rapport et mon regard sur la pâtisserie a changé.
Voilà l’explication la plus honnête que je peux vous apporter et qui pourrait se résumer à : flemme et manque de moyens pratiques.

Sinon, puisque je vous tiens et si ça vous intéresse, je peux continuer à vous parler de moi en vous faisant un petit condensé de ce qui s’est passé dans ma vie depuis la dernière fois.
– L’école me plaît toujours autant et les gens de ma classe sont vraiment super. Je ne pouvais pas espérer une meilleure classe ! On se sert les coudes et se soutient pendant les petits coups de mou. Je vous avouerais aussi que l’une des raisons pour lesquelles les articles ont manqué, c’est parce que je passe pas mal de mon temps libre à faire la fête avec eux *oups*.
Les profs nous communiquent leur passion et nous motivent vraiment pendant cette formation.
Niveau notes, je ne vais pas me plaindre, j’ai obtenu les compliments lors du conseil de classe. Oui, oui, j’ai eu un conseil de classe j’y ai assisté parce que même que je suis déléguée suppléante, eh ouais ! (mais je préfère qu’on m’appelle la Première Dauphine).
– J’ai eu la chance, cette année encore (enfin en novembre dernier), d’assister à la cérémonie des Golden Blogs Awards, mais j’ai un peu moins apprécié cette édition. J’ai trouvé les remises de prix bâclées et expédiées et j’ai donc préféré passer ma soirée du coté bar&buffet à volonté. Héhé.
J’en profite pour passer un message d’amour désespéré auprès du photographe du stand Orange pour qui j’ai eu un coup de foudre ;)
– J’ai réalisé un de mes plus grands rêves : rencontrer Philippe Conticini, mon « Papatissier ». J’ai eu l’idée un peu folle de lui faire signer mon carnet de correspondance (oui, ça aussi j’y ai eu le droit en retournant à l’école :p). Il a accepté en rigolant et j’ai maintenant ses mots d’encouragements qui me reboostent quand j’ai une baisse de moral. J’ai aussi pu lui dire que je l’admirais et il m’a mise en garde quant au fait que sa femme était jalouse. Ah…
– On m’a proposé plusieurs partenariats avec mon blog que j’ai malheureusement dû refuser, sachant que je n’aurais pas de temps à y consacrer.
– J’ai pu me rendre compte que la pâtisserie n’était pas un métier de tout repos. Il faut accepter la fatigue physique, le fait de se lever tôt, de porter des charges lourdes, d’être debout toute la journée, de ne pas voir la lumière du jour, de travailler dans le bruit des diverses machines. Les coupures, les brûlures et les égratignures sont très fréquentes. J’en suis même arrivée au fait de me faire mettre en arrêt de travail à cause d’une tendinite au poignet que j’ai laissé trainer pendant trop longtemps, pensant *naïvement* qu’elle finirait par partir. Au bout de près de deux mois de douleur j’ai été consulter… résultat : arrêt, atèle, anti-inflammatoires et séances de kiné. Et les séances l’ostéopathie pour me débloquer le dos sont devenues indispensables.
La pâtisserie, c’est pas pour les fillettes !
– J’ai dû changer quatre fois de maître d’apprentissage (tout en restant dans la même entreprise), pour diverses raisons. L’avantage : j’ai eu quatre points de vue et quatre techniques différentes. L’inconvénient : j’ai eu quatre points de vue et quatre techniques différentes.
– J’ai découvert des tonnes de bonnes adresses de pâtisseries pour se régaler !
– Je n’ai pas encore réussi à déterminer si mes pantalons rétrécissaient ou si c’était moi qui m’élargissais ;)

Maintenant, vous savez tout (ou presque). J’espère que vous y voyez plus clair et que vous comprenez pourquoi je n’étais plus présente sur mon blog. J’espère également pouvoir revenir plus souvent, mais je ne peux pas me permettre de vous en faire la promesse.

A bientôt,
Sabrina.

 

Publicités

6 réflexions sur “Petite parenthèse #2

  1. Bonsoir Sabrina =)

    Merci beaucoup d’avoir pris le temps de nous expliquer pourquoi tu étais moins active sur ton blog, ces derniers temps !

    Mais avant même de t’avoir lu, je me doutais un peu que le fait de reprendre tes études, et plus précisément de tenter de passer ton CAP Pâtissier, auraient ce genre de conséquences ! =)

    Par exemple, pour l’histoire concernant ta cuisine, ton espace de travail, les ingrédients qui sont à ta disposition,… c’est tout à fait logique !! Je pense (non je suis sûre) que je réagirais de la même façon ! C’est qu’on s’habitue vite aux bonnes choses !

    Je vais te dire, avant dans mon ancien appartement, j’avais une cuisine microscopique, mon plan de travail se résumait à une petite table (quand je dis petite, je ne mesure pas mes mots !) qui elle-même était encombrée d’un robot et d’une machine à café… donc je te laisse imaginer le peu de place qu’il me restait !!

    Pour le matériel : j’avais trois fois moins que ce que j’ai aujourd’hui… et j’avais alors un petit four qui ne fonctionnait pas comme il aurait dû ! Sur le coup, ça ne me dérangeait pas encore tant que ça ! Ça m’a même appris à m’organiser : ranger, nettoyer (pas le choix avec le peu de place !)

    Aujourd’hui, je dispose d’un bien plus grand plan de travail (bon bien sur : je n’ai pas non plus 5 mètres de place ! :P) mais comparé à ce que j’avais, on va dire qu’il n’y a pas photo ! J’ai de meilleurs outils, j’ai un vrai four (même si je râle parce qu’il ne cuit pas toujours de façon très homogène !) et avec le recul, je sais que si je devais repasser à mon ancienne cuisine, je ne pourrais plus ! Parce qu’aujourd’hui, je me rends compte que les conditions ne se prêtaient pas vraiment à travailler correctement !!

    Mais surtout, je me suis habituée à avoir un certain confort…Alors, je n’ose même pas imaginer si j’étais à ta place !!

    Du reste, tenir un blog c’est un sacré travail, surtout quand on est perfectionniste : qu’on veut des photos impeccables, des textes bien rédigés,… et perfectionniste, tu l’es ça se voit =) Donc tout à fait logique que tu sois fatiguée rien que de penser à tout ce que tu vas avoir à faire !

    Tout ça pour dire que je te comprends à 100% ! Mais j’espère quand même que tu continueras de nous poster une petite gourmandise de temps en temps parce que c’est toujours un plaisir de lire tes articles… et accessoirement : aussi de saliver devant tes photos =)

    Bon et aussi : wouuuuuuuaaaaaaah la chance d’avoir pu rencontrer Monsieur Conticini !! =)) J’adorerais le rencontrer !! C’est un Maître ce monsieur, tellement généreux et gentil ! Il a tout compris de la pâtisserie !! Je comprends que sa femme soit jalouse : un monsieur comme ça, on le garde très précieusement =)

    Allez j’arrête mon roman car j’ai mes petits noeils qui commencent à se fermer de fatigue ! Passe une très bonne nuit et je te souhaite de tout cœur de réussir à atteindre tous tes objectifs ! Et encore merci d’avoir pris le temps de nous parler de cette belle aventure que tu vis =) Bizzzzz

    • Et bien ça, c’est surement le commentaire le plus agréable que j’ai pu lire depuis la création de mon blog :)

      merci énormément pour ces gentils mots et pour avoir pris le temps de taper tout ça lol
      c’est très très fortement apprécié :)

      des bisous !

  2. Pingback: OuiFM | ⋰☆⋱ Over The Rainbow Cake ⋰☆⋱

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :