Recettes de Noël

Mini buffet de Noël.

Mini buffet de Noël.

A la fin du mois d’Octobre je vous proposais un ensemble de recettes sur le thème d’Halloween et j’espère qu’elles vous ont donné quelques idées sympas pour régaler les petits monstres qui rôdaient à cette période. J’ai décidé de récidiver et de vous proposer aujourd’hui des recettes pour créer un mini buffet de Noël. J’y pense depuis mon article d’Halloween, alors j’espère que ça vous plaira :)
Au programme : du nougat cadeau, des sablés sapins, des cupcakes boules de Noël, des cake-pops boules de neige, des macarons bonhommes de neige au foie gras et des meringues bonnets de Père-Noël.
Je trouve que la période des fêtes est la meilleure pour manger du nougat, même si c’est bon à tout moment de l’année, d’où l’idée/l’envie d’en faire cette année. Pour les macarons au foie gras, je voulais leur donner un look un peu hivernal tout en restant simple facile avec une poche à douille et le bonhomme de neige était donc la forme la plus simple dans ces circonstances. Le foie gras, lui, si c’est pas l’emblème gastronomique des fêtes de fin d’année ce blog ne s’appelle plus OverTheRainbowCake… Pour aller avec ces bonhommes de neige, je me suis dit que des boules de neige seraient sympa, d’où l’idée des cake-pops. Pour rester dans la simplicité, j’ai voulu faire des sablés. Tout le monde aime ça et avec un simple emporte-pièce on peut leur donner la forme que l’on veut, moi j’ai choisi le sapin et je les ai donc naturellement coloré en vert. Et après ça, j’ai eu l’idée de transformer un simple cupcake en boule de Noël grâce à de la pâte à sucre. J’ai aussi repris l’idée de la meringue que j’avais eu pour faire mes petits fantômes, mais cette fois-ci en leur donnant une forme de bonnet du Père-Noël.

Liste des courses :
Pour le nougat :
– 12cl d’eau.
– 400gr de sucre.
– 180gr de sirop de glucose.
– 250gr de miel.
– 2 blancs d’œufs.
– 300gr de fruits secs (moi j’ai fait moitié noisettes et moitié pistaches).
– des feuilles azymes.
– de la pâte à sucre.

Pour les macarons bonhommes de neige au foie gras :
➤ pour les coques :
– 200gr de sucre glace.
– 200gr de poudre d’amandes.
– 160gr de blancs d’œufs (environ 5 œufs).
– 200gr de sucre en poudre.
➤ pour la ganache et les finitions :
– 300gr de foie gras (mi-cuit).
– 10cl de crème fraiche épaisse.
– un petit peu de poivre.
– quelques grammes de chocolat noir fondu, pour donner vie au bonhomme de neige ;)
– du colorant orange.

Pour les sablés sapin de Noël :
– 150gr de farine.
– 50gr de sucre glace.
– 50gr de poudre d’amandes.
– 75gr de beurre froid.
– 1 œuf.
– de l’arôme de pistache ou celui de votre choix (ou aucun, c’est possible aussi).
– du colorant vert.
– des petites boules de couleur.

Pour les cupcakes boule de Noël :
➤ pour les gâteaux :
– 350gr de farine.
– 1 cuillère à soupe de levure.
– une pincée de sel.
– 4 œufs.
– 1 cuillère à soupe de vanille.
– 100gr de beurre fondu.
– 25cl de lait.
➤ pour les finitions :
– 100gr de beurre à température ambiante.
– du sucre glace (c’est au feeling).
– de la pâte à sucre.

Pour les cake-pops boule de neige :
– j’ai simplement fait cuire dans une moule à gâteau ce qui me restait de pâte à cupcakes.
– 80gr de Philadelphia.
– 2 tablettes de chocolat blanc.
– de la noix de coco rappée.

Pour les meringues bonnets du Père-Noël :
– 3 blancs d’œufs.
– 180gr de sucre.

Au boulot !
Le nougat :
– Faites torréfier vos fruits secs sur une plaque de cuisson pendant 10 minutes dans un four à 150°.

– Dans une casserole, versez l’eau, le sucre et le sirop de glucose puis faites chauffer le tout à 150°.
Ça prend du temps ! Il ne faut pas faire monter le mélange en température trop rapidement sous peine de faire le brûler.
Je vous conseille d’utiliser une spatule/cuillère en bois pour remuer plutôt qu’une maryse en plastique ou en silicone. Pourquoi ? Parce que le mélange va atteindre une température très élevée et qu’une maryse de mauvaise qualité ou un peu usée/vieille risque de ne pas supporter cette chaleur et de se désintégrer dans votre préparation. Si je vous dis ça c’est que ça m’est déjà arrivé et je ne voudrais pas que vous viviez la même expérience que moi.

– Dans une seconde casserole, versez le miel et faites le chauffer à 135° à feu doux. Là aussi il faut prendre son temps.

– Pendant que vos deux préparations chauffent, montez les blancs en neige.
Profitez du temps-mort que vous avez pour placer vos feuilles azymes au fond de votre plat.

– Le miel va attendre la température désirée avant le mélange sucré. Quand il (le miel) à atteint sa température, versez-le en filet sur les blancs en neige tout en continuant de battre. On adopte donc ici la même technique que pour faire une meringue italienne.
Faites la même chose avec le sucre quand il a atteint sa température.

– Ajoutez rapidement les fruits secs parce que le nougat va commencer à prendre assez vite.

– Versez le nougat dans votre plat, égalisez la surface et recouvrez de feuilles azymes sur le dessus.
Placez au frais pendant au moins une nuit.

Les macarons : (j’ai repris la recette de coques que j’ai utilisée pour ma Barbie Princesse Macarons.)
➤ les coques :
– Réalisez le ‘tant-pour-tant’, c’est-à-dire le mélange du sucre glace avec la poudre d’amandes. Pour cela, tamisez les deux ingrédients ensemble dans un saladier et n’hésitez pas à jeter ce qui reste dans le tamis. Les particules trop grosses risquent de faire craqueler les coques.- Dans un autre saladier, battez les blancs en neige et quand ils sont assez fermes, ajoutez-y le sucre en poudre et battez de nouveau pour réaliser une meringue.
On n’a pas spécialement besoin de colorant pour cette recette, puisqu’elle est blanche par nature. Mais si vous avez peur qu’avec la cuisson vos bonhommes de neige ne soient pas assez blancs, vous pouvez ajouter du colorant blanc à ce moment de la recette.

– Délicatement et en plusieurs fois, ajoutez le tant-pour-tant à la meringue. C’est là que toute la difficulté du macaron réside : il faut avoir un mouvement régulier qui permet d’incorporer la poudre, sans trop travailler la meringue pour éviter de la casser totalement et pour qu’elle puisse monter correctement au moment de la cuisson, tout en la travaillant assez pour ne pas qu’elle renferme trop d’air.

– Versez votre appareil à macarons dans une poche à douille pour former les coques.
Sur une feuille de papier sulfurisé placée sur une plaque (vous pouvez la coller à la plaque en mettant de la pâte aux quatre coins de la feuille, pour qu’elle reste parfaitement immobile quand vous allez pocher les coques), formez des petites boules pour créer la tête du bonhomme de neige. Vous n’avez pas besoin de bouger ! Restez sur le même point et pressez la poche à douille, l’appareil à macaron va prendre une forme bien ronde par lui-même. Formez une boule plus grosse juste au dessous, pour former le corps.
Faites une première rangée, puis recommencez avec une rangée en dessous. Pensez à les placer en quinconce : la chaleur se diffusera mieux et la cuisson sera plus uniforme.

– Quand votre plaque est pleine, prenez-la et tapotez-là sur le plan de travail pour faire remonter et éclater les bulles d’air.
Après ça, laissez vos coques pendant 45 minutes minimum à température ambiante. Cette opération s’appelle « le croûtage » parce que son but est de laissez une croûte se former à la surface des coques en les laissant sécher. C’est ça qui va former la jolie collerette emblématique du macaron.

– Après cette attente, enfournez pendant 15 minutes dans un four préchauffé à 145°. Je vous conseille de placer la plaque sur la grille du milieu, c’est là où la chaleur est la plus uniforme. N’ouvrez JAMAIS le four pendant la cuisson ! De toute façon ça ne sert à rien et toute la chaleur s’en irait, ce qui risque de faire foirer les macarons. Ça serait dommage.
Sortez-les du four et laissez-les bien refroidir avant d’enlever les coques du papier sulfurisé. Pendant le refroidissement vous allez les entendre craquer. C’est tout à fait normal, elles sont en train de se rétracter très légèrement en se refroidissant et elles seront ensuite plus facile à retirer de la feuille.
Toutefois, si après refroidissement les coques se retrouvent collées à la feuille de papier sulfurisé, pour les décoller plus facilement, je vous conseille de ne pas vous acharner à essayer de les arracher. Retournez plutôt la feuille (les macarons face au plan de travail, donc) et tirez doucement la feuille (comme si vous l’épiliez avec une bande de cire, mais en moins brusque) en grattant légèrement le macaron. Si la coque est un minimum cuite, elle finira par se décoller, mais je ne garanti pas qu’elle soit vraiment belle.

➤ la ganache et les finitions :
– Mixer le foie gras avec la crème fraiche et un peu de poivre pour obtenir une crème épaisse. Laissez au frais pendant environ une heure.

– Placez la ganache dans une poche à douille et versez-là sur vos coques.

– Faites fondre le chocolat noir et avec un cure-dents (ou au cornet si vous êtes familier) formez les yeux, la bouche et les boutons.
Pour le nez, prenez du colorant orange et dessinez une carotte avec un pinceau très fin, ou encore avec un cure-dents.

Les sablés :
– Dans un cul-de-poule, mélangez la farine, le sucre glace et la poudre d’amandes, puis ajoutez le beurre froid coupé en dés. Pétrissez du bout des doigts pour « sabler » la pâte : le beurre doit s’incorporer à la pâte pour donner une impression de sable. Faites attention à ne pas trop chauffer la pâte en la travaillant trop longtemps, elle donnerait des sablés fragiles et cassants.

– Quand le beurre est bien incorporé (il ne doit plus y avoir de gros morceaux), ajoutez l’œuf et l’arôme, puis pétrissez de nouveau (sans sabler) pour pouvoir former une boule.

– Envelopper la boule de film alimentaire et placez-là au frigo pendant une heure (minimum).

– Préchauffez le four à 180°.
Fleurez votre plan de travail et étaler la pâte au rouleau à pâtisserie puis découpez les formes de sapin.

– Versez le colorant dans un petit ramequin et à l’aide d’un pinceau, peignez vos sablés. La couleur sera plus vive que si vous mettez le colorant dans la pâte qui a tendance à devenir marron-verdâtre pendant la cuisson, et ça évite aussi d’en avoir plein les mains ;)
Placez aussi les boules de couleur pour faire les boules du sapin.

– Enfournez pendant 20 minutes.
Vous pouvez saupoudrer de sucre glace pour donner une impression de neige.

Les cupcakes :
➤ les gâteaux :
– Préchauffer le four à 180°.

– Dans un saladier, mélangez la farine, la levure et le sel.

– Dans un plus grand saladier, battez les œufs avec le sucre et la vanille pendant une dizaine de minutes : le mélange doit tripler de volume.
Versez  ensuite le beurre fondu en filet, tout en continuant de battre.

– Ajoutez la farine en trois ou quatre fois, en alternant avec le lait à basse vitesse.

– Versez la pâte dans les caissettes et enfournez pendant 15 à 20minutes, selon votre four.
Les gâteaux doivent être bombés pour que la surface rappelle celle de la boule de Noël.
Laissez refroidir.

➤ les finitions :
– Battez le beurre avec le sucre pour réaliser un glaçage qui va permettre de faire coller la pâte à sucre.
Une fois que les gâteaux sont parfaitement froids, étalez une fine couche de glaçage dessus.

– Étalez la pâte à sucre et découpez des cercles de la taille du diamètre de vos gâteaux et collez-les dessus. Vous pouvez aussi y faire des motifs.
Réalisez « l’attache » de la boule en formant un petit cylindre avec un arc de cercle sur le dessus et collez-le sur le cupcake.

Les cake-pops :
Comme je l’ai dit plus haut, il me restait pas mal de pâte quand j’ai fini de faire mes cupcakes, donc j’ai décidé de ne pas me casser la tête et d’utiliser ce reste pour faire mes boules de neige.

– Faites cuire la pâte et laissez-la refroidir.
Quand le gâteau est froid, émiettez-le avec vos mains.

– Ajoutez le Philadelphia aux miettes et formez les boules. Elles ne seront pas forcement bien rondes, puisque la texture est trop collante et trop fraîche pour bien la travailler.
Placez-les au congélateur pendant 10minutes. Sortez-les ensuite pour les modeler plus facilement et pour former une boule plus régulière.

– Faites fondre le chocolat blanc au bain-marie, trempez-y le bout du bâton à cake-pop et plantez-le dans la boule. Laissez prendre quelques instants, avant de tremper la boule dans le chocolat puis de l’enrober de noix de coco rappée.
Vous pouvez les présenter sur les bâtons ou sans, selon la façon donc vous avez envie de les servir.

Les meringues : (j’ai repris ma recette dans mon article d’Halloween.)
– Préchauffez le four à 100°.

– Battez les blancs en neige et une fois qu’ils sont montés, ajoutez-y le sucre en plusieurs fois.

– Séparez la meringue en deux : colorez en rouge les 2/3 et laissez blanc le tiers restant.
A l’aide de deux poches à douille, sur une feuille de papier sulfurisé formez la base blanche du bonnet, puis formez une petite pyramide rouge et finissez par le pompon blanc.

– Enfournez pendant 3 heures (oui ! c’est très long !) et laissez refroidir dans le four, la porte ouverte.

Pour ceux qui se demandent, oui, j’ai passé une éternité en cuisine ce week-end ! Mais j’ai adoré :) J’ai un peu moins adoré de devoir faire la vaisselle entre chaque recettes ; mes mains sont toutes sèches maintenant, mais ça valait la peine. C’est pas Noël tous les jours après tout. Et vous vous doutez bien que je n’ai pas seulement fait ce qu’il y a sur la photo, les quantités sont bien plus importantes en vrai, mais si j’avais tout mis, on frôlerait la cyber-indigestion…
J’ai trouvé la recette du nougat il y a quelques temps sur le blog de Délices et pâtisseries. Cette recette m’a vraiment tapé dans l’œil et j’avais hâte d’être à Noël pour pouvoir la faire. Pour le reste, je me suis creusée la tête et j’ai chipé quelques idées de présentation par-ci, par-là.
J’espère vraiment que ces recettes vous feront plaisir et vous donneront des idées pour demain et/ou après demain, ou même pour le Nouvel An.
Je vous souhaite maintenant un très joyeux Noël et j’espère que vous serez gâtés !
Publicités

7 réflexions sur “Recettes de Noël

  1. Pingback: Haul #2 | ⋰☆⋱ Over The Rainbow Cake ⋰☆⋱

  2. Pingback: Recettes de Noël | ⋰⋱ Over The...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :