Cheesecake New Yorkais

Cheesecake New Yorkais.

Cheesecake New Yorkais.

A toi qui a toujours hésité à prendre une part de cheesecake pour accompagner ton mochaccino à Starbucks, voici une recette qui devrait te convaincre que le cheesecake n’est pas un gâteau au gruyère, ni au camembert (vive la France !) et encore moins au roquefort. Le « cheese » en question n’est que du fromage à tartiner comme le Philadelphia ou le Saint-Moret. J’avoue que de prime abord, le nom ne fait pas spécialement rêver, mais une fois qu’on se laisse tenter, on est conquis.
Il existe une multitude de cheesecakes différents, du coup j’ai choisi de réaliser le cheesecake de base : le cheesecake New Yorkais. C’est une recette assez simple qui ne demande pas grand-chose et on peut la décliner avec plein de parfums pour la crème et en variant les biscuits pour la croûte. Par le passé, j’ai déjà fait un cheesecake au Toblerone, c’est pour dire à quel point on peut innover avec cette recette !

Liste des courses :
– 100gr de biscuits sablés (j’ai choisi le classique Petit Beurre).
– 40gr de beurre fondu.
– 750gr de fromage Philadelphia (ou Saint-Moret comme je l’ai dit plus haut).
– 150gr de sucre.
– 2 cuillères à soupe de farine.
– le zeste d’un demi citron.
– une cuillère à café d’arôme de vanille.
– 3 œufs entiers et 2 jaunes d’œufs (donc 5 œufs).
– 125gr de crème fraiche épaisse.

Au boulot !
– Beurrez votre moule (encore une fois, je vous recommande de prendre un moule à charnière pour éviter un démoulage désastreux) et collez une bande de papier sulfurisé sur les côtés. Préchauffez le four à 180°.

– Mixez les biscuits assez pour éviter les gros morceaux, mais pas non plus au point d’obtenir une espèce de farine de Petit Beurre. Vous pouvez aussi tout simplement les mettre dans un sac congélation et les écraser avec un rouleau à pâtisserie (ou une bouteille).
Faites fondre le beurre et versez-le sur les biscuits mixés. Mélangez pour obtenir une pâte qui vous servira à tapisser le fond de votre moule. Vous pouvez légèrement remonter sur les bords. Pour cette étape, je pense que le dos de la main est le meilleur des ustensiles parce qu’on peut plus facilement juger de l’épaisseur de la pâte et donc de mieux la repartir.
Enfournez 10 minutes.

– Une fois que vous avez sorti le moule du four, passez la température à 200°.

– Mettez la totalité du fromage dans un saladier et battez quelques secondes pour le rendre homogène.
Ajoutez les ingrédients dans l’ordre en battant quelques instants à chaque fois (pas trop non plus, on ne veut pas une Chantilly). Donc, le sucre, la farine, le zeste (j’ai aussi ajouté quelques gouttes de jus du citron – j’aime bien le citron), la vanille, les 3 œufs puis les 2 jaunes l’un après l’autre, et la crème fraiche pour finir.
Battez une dernière fois pour que tout soit bien intégré avant de verser la crème dans le moule.
Enfournez pendant 15 minutes.

– Après ces 15 minutes, baissez la température à 100° et laissez cuire pendant une heure.
Après cette heure, éteignez votre four, mais ne sortez pas le cheesecake immédiatement ! Il faut le laisser une heure de plus, le four éteint avec la porte ouverte (la porte du four, pas cette de la cuisine, je précise parce qu’on sait jamais).
Le cheesecake est assez tatillon en ce qui concerne la température : un choc thermique trop important formerait des craquelures sur le gâteau (j’en veux énormément à mon four pour m’avoir fait une crasse à ce moment-là !). En soit c’est pas dramatique, c’est juste moins esthétique… (J’ai pu sauver les apparences au moment de la décoration : cacher ma plus grosse crevasse en plaçant une rondelle de citron dessus.)

– Quand le cheesecake a complètement refroidi et que vous l’avez sorti du four, vous pouvez le démouler très délicatement (encore pour éviter les fissures) et le placer au réfrigérateur.
Si vous ne pouvez pas contenir votre faim (ou celle d’autrui) vous pouvez le manger directement, mais je vous conseille de le laisser tranquille pendant au moins 8 heures pour que tous les arômes se réveillent. Croyez-moi, ça fait la différence :)

Le cheesecake est un de mes gâteaux préférés. C’est vrai que c’est un peu « fat » et qu’il ne faut pas trop en abuser, mais faut savoir se faire plaisir. J’aime surtout sa pâte en fait, ça tombe bien parce qu’elle est vraiment facile et rapide à faire ! Ce que j’aime aussi c’est qu’on peut en faire ce qu’on veut. On peut faire des mélanges de biscuits pour la croûte, en mettre plus ou moins pour qu’elle soit plus ou moins épaisse, n’en mettre qu’au fond du moule ou la faire remonter jusqu’en haut ; ajouter du chocolat à la crème, de l’alcool, du coulis… Tout ! On peut tout faire du moment qu’on a la recette de base et des idées.
Vous avez maintenant cette recette de base, à vous de vous lancer et de trouver des idées originales ! :)

N’oubliez pas de laisser un commentaire pour me proposer de prochaines recettes.

Publicités

2 réflexions sur “Cheesecake New Yorkais

  1. Pingback: Défi "Le meilleur pâtissier" V : Cheese(cup)cake | ⋰☆⋱ Over The Rainbow Cake ⋰☆⋱

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :